Sélectionner une page

À​ savoir

Les choses à faire et à ne pas faire au Cambodge

Les habitants du Cambodge sont connus pour leur hospitalité et leur chaleur. En tant que visiteur du Royaume, il est important de respecter les coutumes et pratiques locales. Voici quelques conseils pour vous familiariser avec ce qu’il faut faire et ne pas faire avant votre voyage au Cambodge.

Les choses à FAIRE

Demandez toujours la permission avant de prendre des photos de personnes ou de moines cambodgiens.
Enlevez vos chaussures avant d’entrer dans un lieu de culte tel qu’une pagode ou un temple. Assurez-vous également de vous habiller de manière appropriée à l’intérieur des sites religieux (bras et jambes couverts, chapeaux enlevés).
Enlevez vos chaussures lorsque vous entrez chez quelqu’un.
Pour saluer quelqu’un de manière respectueuse, inclinez légèrement la tête et placez vos mains sur votre poitrine (appelé Sampeah).
Si vous êtes invité à dîner chez une famille cambodgienne, apportez un petit cadeau tel que des fruits, des desserts ou des fleurs. Pour un mariage cambodgien, il est d’usage d’apporter de l’argent en cadeau.
Utilisez une seule main pour vous couvrir la bouche lorsque vous utilisez un cure-dent à table.
Présentez vos cartes de visite avec les deux mains et acceptez les cartes de visite de la même manière.

Les choses à NE PAS FAIRE

Évitez d’utiliser vos pieds pour pointer quelqu’un.
Ne touchez pas la tête d’une personne cambodgienne.
Ne commencez pas à manger avant que l’hôte n’ait pris une bouchée.
Les femmes ne doivent jamais toucher directement un moine masculin ou lui tendre quelque chose.
Limitez les démonstrations publiques d’affection à un niveau respectueux.

Pratiques de bon sens

Ne jetez pas vos déchets, gardez la communauté propre et sûre.
Assurez-vous de disposer correctement des sacs en plastique pour éviter les dangers.

En ce qui concerne le climat au Cambodge, il se divise généralement en saison des pluies (mai à octobre) et saison sèche (novembre à avril). Pour la saison sèche, des vêtements légers en coton sont recommandés, ainsi que des pantalons longs et des chemises à manches longues pour la randonnée et les activités de plein air. Pendant la saison des pluies, un poncho de pluie léger ou un parapluie est recommandé. Lors de visites de temples, des shorts et des t-shirts sont acceptables, mais des vêtements plus formels sont requis pour la Pagode d’Argent.

Enfin, assurez-vous d’apporter des photocopies de votre passeport, des photographies de format passeport, de l’argent liquide dans différentes coupures, un parapluie ou un poncho de pluie, des sacs à fermeture éclair et un esprit aventureux pour votre voyage au Cambodge.

Législation locale

Infractions à la législation sur les stupéfiants

Au Cambodge, la consommation de drogues est strictement interdite. Toute personne surprise en train d’utiliser, de détenir ou de trafiquer des stupéfiants risque une peine d’emprisonnement allant de 10 à 20 ans, ainsi qu’une amende pouvant atteindre jusqu’à 10 000 dollars américains.

Délits à caractère sexuel

La loi cambodgienne est sévère en ce qui concerne les délits sexuels, notamment envers les mineurs de moins de 15 ans. Toute personne coupable d’actes indécents ou de relations sexuelles avec des enfants de moins de 15 ans encourt une peine de prison de 10 ans. Les ressortissants français sont également passibles de poursuites en France pour des délits de nature sexuelle commis au Cambodge, même en l’absence de plainte de la victime.

Trafic de biens culturels

Il est important de noter que l’acquisition et l’exportation illégales de biens culturels, notamment les pièces archéologiques, sont strictement interdites au Cambodge. Les contrevenants risquent jusqu’à 10 ans de prison pour ces actes.

Us et coutumes

Le Cambodge reconnaît la liberté religieuse dans sa constitution, avec le bouddhisme comme religion officielle depuis 1989. Il est crucial d’adopter une attitude respectueuse envers les usages locaux, en particulier dans les lieux de culte. Depuis août 2016, un code vestimentaire strict est imposé pour accéder aux temples et monuments religieux, demandant aux visiteurs de couvrir leurs épaules et genoux. Tout visiteur ne respectant pas ces règles se verra refuser l’entrée aux sites.