Sélectionner une page

KHMER ROUGE

Les Khmers rouges : chapitre sombre de l’histoire cambodgienne

Archive INA

Chapitre 1 : Les origines des Khmers rouges

Les Khmers rouges, également connus sous le nom de Parti communiste du Kampuchéa, ont émergé dans les années 1960 en tant que force politique révolutionnaire dirigée par Pol Pot. Inspirés par les idées communistes et nationalistes, les Khmers rouges ont lancé une guérilla contre le gouvernement soutenu par les États-Unis au Cambodge, allié du Vietnam et de l’Union soviétique.

Chapitre 2 : La prise du pouvoir En 1975

Les Khmers rouges ont finalement réussi à renverser le gouvernement cambodgien, prenant le contrôle du pays. Pol Pot a proclamé l’année zéro et a entrepris un programme radical de collectivisation agricole et de purification ethnique. Les Cambodgiens ont été forcés de quitter les villes pour travailler dans les camps de travail forcés, où des millions de personnes ont péri de famine, de maladie et d’exécutions.

Chapitre 3 : Le régime de la terreur

Le Cambodge est devenu un état policier totalitaire, où toute dissidence était sévèrement réprimée. Les intellectuels, les religieux, les minorités ethniques et toute personne soupçonnée de collaboration avec l’ancien régime ont été persécutés et assassinés. Les atrocités commises sous le régime des Khmers rouges sont bien documentées, avec des estimations allant jusqu’à 2 millions de morts.

Chapitre 4 : La chute des Khmers rouges

En 1979, les Vietnamiens ont envahi le Cambodge pour renverser le régime des Khmers rouges. Bien que Pol Pot ait fui dans les montagnes, les Khmers rouges ont été progressivement chassés du pouvoir. En 1998, Pol Pot est décédé en captivité, mettant officiellement fin au règne de terreur des Khmers rouges. Le Cambodge a depuis entrepris un long processus de reconstruction et de réconciliation nationale.

Chapitre 5 : Les répercussions des Khmers rouges

Les séquelles du régime des Khmers rouges sont encore profondément ressenties au Cambodge aujourd’hui. De nombreux survivants et familles de victimes continuent de chercher justice et réparation pour les atrocités commises. L’héritage des Khmers rouges hante également la politique cambodgienne, avec de nombreux anciens cadres du régime occupant toujours des postes de pouvoir dans le pays. La mémoire des victimes du génocide des Khmers rouges reste vivante dans la conscience collective du peuple cambodgien, rappelant les horreurs du passé et l’importance de ne jamais oublier.